Actualités

Histoire d’un tube : Marie de Johnny Hallyday (2002)…

On ne compte plus les tubes de Johnny Hallyday… « Marie », annonciateur de son album « A la vie, à la mort », a résolument marqué sa carrière. Retour sur l’histoire du plus gros tube de Johnny !
photo_1512662194
« Oh Marie, si tu savais, tout le mal, que l’on me fait ». Johnny, le rockeur au coeur tendre… C’est cette nouvelle facette de la personnalité du chanteur que les fans redécouvrent avec « Marie ». Alors qu’il fait carrière depuis déjà plus de quarante ans, Johnny Hallyday surprend une nouvelle fois le grand public à l’automne 2002. Avec la ballade « Marie », il signe le record de sa carrière : le titre reste aujourd’hui encore la chanson la plus vendue par l’artiste. Merci Gérald de Palmas !

Pour comprendre l’histoire de la chanson « Marie », il faut remonter un peu dans le temps. Dans les années 90, les producteurs de Johnny Hallyday cherchent à internationaliser sa carrière. Le chanteur donne un show à Las Vegas en novembre 1996. Malheureusement, il est qualifié d’échec par la presse du moment, qui ne ressent que trop bien la fatigue du chanteur et le faible enthousiasme du public. Pour relancer l’engouement des fans, il faut à Johnny une nouvelle chanson phare, notamment pour ouvrir son concert au Stade de France en 1998. C’est la naissance de « Allumer le feu ». Ecrit par Zazie et composé par Pascal Obispo, le titre reste durant vingt semaines consécutives dans le classement des meilleures ventes de singles en France.

Un successeur à « Allumer le feu »

Peu de temps après, au début des années 2000, l’objectif de Pascal Nègre, à ce moment-là producteur de Johnny, est de trouver un successeur à « Allumer le feu ». Il se met en quête de petits auteurs, qui ne sont pas encore très connus en France. Dans son livre « Sans contrefaçon », l’ancien patron d’Universal Music France raconte : « L’idéal est de dénicher des artistes qui ne sont pas encore installés quand ils commencent à écrire pour lui ». Alors, il pense à Gérald de Palmas. Le chanteur n’hésite pas une seconde quand on lui propose d’écrire pour Hallyday : « Pascal Nègre m’a demandé une chanson pour Johnny. Je n’ai pas cherché midi à 14 heures. J’ai pris ce que j’avais de mieux en magasin. Vous n’avez pas envie de choper la honte ! ». Alors que le public est habitué aux mélodies explosives de l’artiste, Gérald de Palmas compose pour lui une chanson plus douce : « Je n’ai pas essayé de coller au personnage de Johnny, mais j’ai remanié le rythme. Le thème précis pour la commande, c’était de trouver un successeur à « Allumer le feu », un morceau rock pour la scène, un truc grandiloquent. Sauf que, moi, ce n’est pas trop ma tasse de thé. « Marie » est une ballade ! ».

Pari réussi ! A sa sortie, « Marie » connaît un succès retentissant, aidé par la participation du chanteur à… la « Star Academy » ! S’il est d’abord réticent à l’idée de se produire sur le plateau d’un télé-crochet, le rockeur se laisse finalement convaincre par Pascal Nègre. Une nouvelle fois, ça fonctionne ! En participant à la demi-finale de l’émission, le chanteur atteint un public plus jeune : « La chanson touche tout un public auquel Johnny n’a plus accès directement depuis des années : les moins de 18 ans. Nous ne rêvions pas d’un tel triomphe pour Marie ! » continue Pascal Nègre dans « Sans contrefaçon ». Un triomphe, c’est le moins que l’on puisse dire ! On vend 1,4 million de copies du titre, et l’album « A la vie, à la mort », s’écoule à un million et demi d’exemplaires.

Retrouvez « Marie » dans les vidéos 2000…

Ninon QUILLOT

Phil

décembre 8th, 2017

No comments

Laisser un commentaire